Petit-Rocher, le 9 décembre 2014 – L'Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (AFMNB) se réjouit de la victoire du « oui » aux deux plébiscites portant sur les regroupements municipaux qui ont eu lieu hier. Ceux-ci ont vu la population se prononcer fortement en faveur de restructurations qui joignent les DSL de St-Arthur et Val-d'Amour au village d'Atholville et qui unissent les DSL de Dundee, une partie de McLeods, de Dalhousie Junction et de la paroisse de Dalhousie au village d'Eel River Crossing.

Selon le président de l'AFMNB et maire de Richibucto, Roger Doiron, il est important de souligner les efforts des élus municipaux, des présidents de DSL et des comités qui ont travaillé d'arrache-pied depuis deux ans à ces projets de regroupements : « Le maire Michel Soucy pour Atholville et le maire Denis Savoie pour Eel River Crossing, leurs conseils respectifs et les deux comités du « oui », incluant Jean-Guy Lévesque, Marc Thibault et Mario Pelletier, ont fait un travail colossal qui va bénéficier à l'ensemble de leurs concitoyens et à la région du Restigouche qui en ressort quant à elle plus forte ».

Les résultats de la consultation populaire, à plus de deux tiers en faveur des regroupements dans les deux cas, ont démontré que la population des DSL de ces communautés avait soif de démocratie locale. Pour l'AFMNB, ces résultats constituent une excellente nouvelle. « Les gens de ces communauté ont décidé de prendre leur avenir en mains, de se doter d'un plus grand pouvoir de décision sur les enjeux qui les touchent. Il est clair que cela va entraîner une plus grande capacité de prise en charge collective de leur avenir », déclare Roger Doiron.

Les récents appuis aux regroupements, où des DSL ont choisi de se municipaliser, incluant à Kedgwick, Tracadie et Cocagne, renforcent l'atteinte de l'objectif de la pleine municipalisation que porte l'AFMNB depuis plusieurs années. « C'est un pas dans cette direction, mais beaucoup de chemin reste à faire. Notre Association a identifié plusieurs barrières aux regroupements et collabore avec le gouvernement provincial pour les éliminer. Des progrès ont été faits pour supprimer certaines barrières fiscales mais plusieurs iniquités demeurent, notamment au niveau des routes et de la police. Le gouvernement provincial se doit de compléter la réforme de la fiscalité municipale et d'accroître les incitatifs pour faciliter des regroupements futurs. Il est d'ailleurs essentiel pour notre province de voir d'autres communautés se doter ainsi d'un pouvoir de prise en charge de leur développement et de contribuer au renforcement des capacités des municipalités actuelles », conclut Roger Doiron.


-30-

Pour plus d'information :

Frédérick Dion, directeur général
Association francophone des municipalités du N.-B.
(506) 542-2622
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.afmnb.org

Partenaires

Partenaire PRIVILÉGIÉ

Roy Consultants

Partenaires gouvernementaux

canadaNB    
  Fier detre membre de la fcm
  SQRC COUL