Petit-Rocher, le 18 mars 2019 – L’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (AFMNB) est soulagée de prendre connaissance aujourd’hui du maintien du financement aux municipalités. L’AFMNB est cependant inquiète quant aux fonds qu’elle espérait voir débloquer au ministère des Transports et Infrastructure et face au manque d’engagement du gouvernement concernant le partage de la taxe d’accise provenant de la vente du cannabis.

« On est fortement déçus de l’annonce d’aujourd’hui. Lors de la rencontre provinciale municipale en février dernier, M. Higgs s’était fait rassurant en nous disant qu’il resterait de l’eau dans le puits pour les infrastructures. À la lumière du budget qui nous a été présenté aujourd’hui, on réalise qu’au final, on tombe plutôt le bec à l’eau. », réagit Luc Desjardins, président de l’AFMNB et maire du village de Petit-Rocher. D’autre part, l’AFMNB est désappointée et estime que le gouvernement Higgs a raté l’occasion de démontrer sa réelle volonté de partager la nouvelle source de revenus provenant de la taxe d’accise de la vente de cannabis. « Il n’y a aucune indication quant à la formule que privilégiera le gouvernement pour respecter l’esprit d’entente conclue avec le Fédéral. L’AFMNB demande depuis le début que 33% des revenus soient retournés aux municipalités. On se retrouve encore aujourd’hui face au néant à ce sujet. », commente le président Desjardins.

Sur une note plus positive, l’AFMNB salue l’initiative, après plusieurs années de gel, d’augmenter l’investissement budgétaire de 25% au Bureau du commissaire aux langues officielles, passant ainsi de 544 000$ à 680 000$. Même son de cloche pour le budget de la vérificatrice générale qui voit son budget augmenter de 44%.

Aujourd’hui, en aucun temps lors du discours du ministre Steeves, les municipalités n’ont été mentionnées. Il est déplorable qu’un palier gouvernemental légalement reconnu comme tel tombe dans l’oubli lors d’un exercice budgétaire provincial. L’AFMNB reviendra à la charge sur le dossier des infrastructures, du cannabis et bien d’autres enjeux d’importance pour nos gouvernements locaux.

À propos de l’AFMNB
L’AFMNB regroupe 50 municipalités francophones et bilingues, réparties dans six grandes régions qui s’étendent du nord-ouest au sud-est de la province. Nos municipalités membres représentent près de 300 000 personnes, soit plus du tiers de la population du Nouveau-Brunswick.

-30-

Renseignements :
Eugénie Boudreau, directrice générale par intérim
AFMNB
(506) 542-2622
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Partenaires

Partenaire PRIVILÉGIÉ

Roy Consultants

Partenaires gouvernementaux

canadaNB    
  Fier detre membre de la fcm
  SQRC COUL