Petit-Rocher, le 11 décembre 2018 – L’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (AFMNB) déplore les coupures draconiennes annoncées aujourd’hui dans le Budget de capital du Gouvernement Higgs. La diminution des fonds alloués au Programme d’amélioration des routes provinciales désignées dans les municipalités, qui passera de 25 millions $ en 2018-2019 à 10 millions $ en 2019-2020, ainsi un que le maigre investissement de 5 millions $ à l’intérieur des quatre volets du Nouveau Plan investir au Canada qui prévoit pourtant des investissements tripartites de plus de 1,5 milliards de dollars au cours des 10 prochaines, poseront de sérieux problèmes pour les municipalités membres de l’AFMNB.

Le maire de Petit-Rocher et président de l’AFMNB, M. Luc Desjardins, explique les conséquences de ces coupures annoncées : « Les besoins sont grands pour la réfection des routes désignées qui traversent les municipalités et nous envisageons mal comment le gouvernement provincial pourra entretenir adéquatement celles-ci en sabrant dans ce programme. Il y avait déjà du rattrapage à faire pour remettre les routes à niveau, et là, on vient carrément mettre la hache dans un programme qui ne fournissait déjà pas à la demande. On ne fait malheureusement que pelleter le problème en avant. Ce qui va se produire également, c’est que la dégradation trop importante de certaines routes va forcer certaines municipalités à investir des millions de dollars pour la réfection alors que cette responsabilité incombe à la province ».

De plus, l’annonce des projets routiers majeurs accordés au ministère des Transports et de l’Infrastructure dans le budget d’immobilisation inquiète l’AFMNB. « Il n’y a rien au Nord de Miramichi. On fait une croix sur l’amélioration du réseau routier du Nord et cette situation est inacceptable », renchérit la président Desjardins.

L’AFMNB déplore également les miettes qui sont prévus, soit un maigre 5 millions $, au niveau des programmes d’infrastructures tripartites (fédéral, provincial, municipal) annoncées en mars dernier suite à la signature de la nouvelle entente. Celle-ci prévoit un investissement de 673 millions de dollars de la part du gouvernement fédéral uniquement au cours de 10 prochaines années. « Si la province n’investit pas sa part comme prévu, les municipalités ne pourront donc pas réaliser des projets essentiels et urgents, dont certains au niveau de l’eau potable ou des eaux usées. En plus de n’avoir aucune prévisibilité pour le déploiement des projets municipaux dans le futur, le fait de repousser les investissements occasionnera une surchauffe du marché et une explosion des coûts si on attend les dernières années de l’entente pour dépenser les sommes prévues. C’est carrément de la mauvaise gestion et c’est hautement problématique » a déclaré le président de l’AFMNB, Luc Desjardins.

La présente situation est une nouvelle démonstration de la nécessité d’entamer un processus visant à réformer la fiscalité municipale dans la province, incluant le partage de certaines responsabilités dont celle des routes désignées à l’intérieur des municipalités. L’AFMNB réitère donc sa demande formulée lors de la dernière campagne électorale et qui vise la création d’une Commission royale d’enquête sur la fiscalité municipale. « Les responsabilités municipales ont évoluées, l’économie s’est transformée, les niveaux de service ne sont plus les mêmes, les outils fiscaux sont souvent mal adaptés et il y a une multitude d’iniquités fiscales dans le régime actuel qui nuisent à la livraison des services aux citoyens, nuisent au développement et qui freinent le renforcement de la gouvernance locale. Il est grand temps qu’on prenne le taureau par les cornes et que l’on s’attaque aux nombreux problèmes auxquels nous sommes confrontés » a conclu le président de l’AFMNB, Luc Desjardins.

À propos de l’AFMNB
L’AFMNB regroupe 50 municipalités francophones et bilingues, réparties dans six grandes régions qui s’étendent du nord-ouest au sud-est de la province. Nos municipalités membres représentent près de 300 000 personnes, soit plus du tiers de la population du Nouveau-Brunswick.

-30-

Renseignements :
Frédérick Dion, directeur général
AFMNB
(506) 542-2622
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Partenaires

Partenaire PRIVILÉGIÉ

Roy Consultants

Partenaires gouvernementaux

canada   NB  FCM logo colour  SQRC COUL