Petit-Rocher, le 7 septembre 2016 – L’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (AFMNB) salue la publication par le gouvernement provincial du Plan de croissance économique du Nouveau-Brunswick, tout en souhaitant que les moyens et mesures mises en œuvre pour l’appliquer reconnaisse davantage et précise le rôle important joué par les gouvernements locaux et les régions dans le développement économique.

Monsieur Roger Doiron, président de l’AFMNB et maire de Richibucto, apprécie l’ouverture du gouvernement envers la décentralisation de certains efforts de développement économique, via des instances régionales qui inclurait les municipalités et les élus locaux: « Dans le Plan, le gouvernement reconnaît lui-même que les facteurs locaux sont déterminants à plus de 80% dans le choix d’emplacement des entreprises. C’est dire l’importance des décisions prises au niveau local par les élus municipaux pour créer des milieux de vie de qualité où les gens veulent s’installer et rester, et où les entrepreneurs d’ici ou d’ailleurs trouveront aussi les conditions pour se développer et prospérer. Cependant, le contexte actuel de morcellement, où il y a près de 350 entités administratives dans la province, dont environ 240 districts de services locaux, limite certainement les capacités à se doter de ces instances de développement économique locales et régionales, et mine leur efficacité. Le renforcement de la gouvernance locale, et la mise en place des bons outils sont indispensables à un plan de développement économique de la province ».

Au cours des deux dernières années, l’AFMNB et ses partenaires ont mené une série de consultations à travers la province, et ont tenu deux Sommets sur le développement des régions pour jeter les bases de ce qui pourrait être un nouveau modèle de développement davantage décentralisé pour la province. « Nous sommes certainement prêts à poursuivre le travail avec le gouvernement pour en faire une réalité. Toutefois, il est temps de passer à l’action, de mettre en œuvre des mesures concrètes, et ce, sans plus tarder », conclut Monsieur Doiron.

À propos de l’AFMNB
L’AFMNB regroupe 53 municipalités francophones et bilingues, réparties dans cinq grandes régions qui s’étendent du nord-ouest au sud-est de la province. Nos municipalités membres représentent près de 300 000 personnes, soit plus du tiers de la population du Nouveau-Brunswick.

- 30 - 


Renseignements :
Frédérick Dion, directeur général
AFMNB
(506) 542-2622
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


 

Partenaires

Partenaire PRIVILÉGIÉ

Roy Consultants

Partenaires gouvernementaux

canadaNB    
  Fier detre membre de la fcm
  SQRC COUL