Petit-Rocher, le 29 mars 2016 – Des représentants de l’AFMNB participent aujourd’hui, à Dartmouth en Nouvelle-Écosse, à une table ronde sur la sécurité ferroviaire et le transport des marchandises dangereuses à l’invitation de l’honorable Marc Garneau, ministre fédéral des Transports. Le président de l’AFMNB et maire de Richibucto, Roger Doiron, ainsi que Cyrille Simard, maire d’Edmundston, représentant au Conseil d’administration de l’AFMNB et membre du Groupe de travail municipal sur la sécurité ferroviaire nationale de la Fédération canadienne des municipalités (FCM), seront présents pour partager le point de vue et les expériences du monde municipal du Nouveau-Brunswick quant à la sécurité du transport ferroviaire.


Le 25 février dernier, le gouvernement fédéral déposait le Rapport de l’examen de la Loi sur les transports au Canada. Celui-ci est un exercice prospectif pour les prochaines 2 à 3 décennies, et tente de cerner et de définir les priorités et les mesures qui pourraient être prises en matière de transport pour assurer la prospérité de ce secteur de l’économie canadienne. Des intervenants-clés dans le domaine de la sécurité ferroviaire et du transport de marchandises dangereuses par train ont été invités à cette table ronde pour faire connaître leur point de vue sur les conclusions et recommandations du rapport.

« Nous allons profiter de cette occasion pour discuter avec le ministre des défis qui touchent les communautés, villes et villages, aux abords des chemins de fer où transitent quotidiennement des matières dangereuses. Même si le rapport mentionne que les voies ferrées au coeur des communautés est chose du passée, c’est encore bien souvent le cas chez-nous. Les recommandations du rapport pour séparer davantage les communautés du transport des marchandises portent presque exclusivement sur les milieux urbains. Des mesures doivent donc être prises aussi pour protéger les plus petites localités, pour mieux protéger nos communautés. Nous avons hâte d’en discuter avec le ministre Garneau », déclare le président Doiron.

Le dernier budget fédéral comportait d’ailleurs des mesures pour renforcer la sécurité ferroviaire, soit des investissements de 143 millions de dollars sur trois ans pour améliorer la surveillance, l’application des règlements, la gestion des risques de même que des mesures de soutien pour les premiers intervenants.

De l’avis du maire d’Edmundston, Cyrille Simard, il est essentiel d’assurer la sécurité de la population, de l’environnement et de mieux soutenir les municipalités dans la préparation des premiers répondants. « Nous obtenons désormais des compagnies ferroviaires, suite à la tragédie de Lac Mégantic, des informations plus précises concernant les matières dangereuses qui transitent dans nos municipalités. Toutefois, les capacités permettant d’interpréter ces informations et, ensuite, de préparer et planifier des mesures d’urgences impliquant ces matières dangereuses varient grandement d’une municipalité à une autre. De plus, il reste des améliorations à apporter à cette nouvelle pratique pour assurer une gestion du risque plus transparente et synergique. Le gouvernement fédéral doit donc appuyer concrètement les municipalités afin d’accroitre la sécurité du public ainsi que pour éviter que nous soyons les seuls à devoir assumer les coûts. À titre d’exemple, des sessions d’informations ont été offertes aux premiers répondants municipaux par le CN au cours de la dernière année un peu partout dans la province, dont chez nous à Edmundston. Notre directeur de la sécurité incendie s’est rendu au Colorado, à l’invitation du CN, pour profiter d’une formation de pointe en sécurité ferroviaire. Il s’agit d’un pas dans la bonne direction mais un effort accru et systématique, à tous les niveaux, est nécessaire pour améliorer les capacités des équipes d’intervention ainsi que la coordination des divers intervenants sur le terrain ».

Les quatre principales priorités qu’exposeront messieurs Doiron et Simard sont les suivantes :
1. Améliorer la réglementation, la surveillance, et l’application des règlements afin de réduire les risques liés au transport ferroviaire de matières dangereuses.
2. Mieux équiper et soutenir les premiers répondants municipaux en cas d’urgences ferroviaires.
3. Exiger des protections (couvertures) d’assurance adéquates pour les compagnies ferroviaires et les expéditeurs.
4. Reconnaître l’importance de VIA Rail dans l’Est du Canada comme un service de transport collectif.

Dans la mesure où une partie du rapport porte sur le transport de passagers par train, le président de l’AFMNB rappellera l’importance d’un financement adéquat pour le transporteur public Via Rail afin que celui-ci puisse offrir un service régulier et de qualité dans toutes les régions du pays, incluant dans l’Est du pays.


-30-

Renseignements :
Frédérick Dion
Directeur général
AFMNB
Tél.: (506) 547-5252 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Partenaires

Partenaire PRIVILÉGIÉ

Roy Consultants

Partenaires gouvernementaux

canadaNB    
  Fier detre membre de la fcm
  SQRC COUL