Petit-Rocher, le 15 mars 2018 – L’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (AFMNB) salue la signature aujourd’hui à Fredericton de l’entente fédérale-provinciale pour la mise en œuvre du plan Investir dans le Canada.
 
La prochaine génération des programmes d’infrastructures permettra aux municipalités d’accéder, au cours des dix prochaines années, à une aide financière indispensable et prévisible pour le maintien et le renouvellement de leurs infrastructures. Les futures ententes tripartites feront l’objet d’une bonification de la contribution des gouvernements fédéral et provincial. En effet, le fédéral s’engage à financer entre 40% et 60% des coûts des projets, et ce, dépendamment du programme et de la taille des municipalités. De son côté, la Province défrayera au minimum 33% des coûts des projets, contrairement à une contribution limitée à 25% pour ce qui était de l’ancien Fonds pour l’eau potable et le traitement des eaux usées. Considérant que les municipalités doivent assumer seules les dépassements de coûts, lorsqu’ils surviennent, ainsi que la gestion et l’entretien pour toute la durée de vie utile des infrastructures, cette bonification de la contribution des deux autres paliers de gouvernement est pleinement justifiée et répond à une demande de l’AFMNB.

Pour le président de l’AFMNB et maire de Petit-Rocher, Luc Desjardins, c’est aussi l’approche préconisée par la Province et le fédéral, qui fut davantage inclusive que par le passé, qui aura été déterminante et qui aura permis le développement de programmes mieux adaptés aux besoins et aux réalités des municipalités. « C’est la première fois que nous sommes invités à participer au processus d’élaboration d’une entente semblable et que nous avons la chance de formuler des rétroactions touchant le contenu préliminaire de celle-ci. Il s’agit en soi d’une nouvelle façon de faire plus constructive mais qui respecte également le statut de palier de gouvernement accordé aux municipalités dans la nouvelle Loi sur la gouvernance locale. Bien entendu, nous n’avons pas obtenu tous les gains souhaités et certains détails ne sont pas encore connus. Certains programmes dont, entre autres, celui touchant le transport en commun n’est pas assez inclusif et ne répond pas à la réalité majoritairement rurale du Nouveau-Brunswick. Malgré ces lacunes, nous souhaitons poursuivre le travail de collaboration avec le gouvernement provincial pour l’établissement des priorités annuelles afin de nous assurer que l’on fasse une utilisation judicieuse et efficace des fonds disponibles» a conclu le président Luc Desjardins.

À propos de l’AFMNB
L’AFMNB regroupe 50 municipalités francophones et bilingues, réparties dans six grandes régions qui s’étendent du nord-ouest au sud-est de la province. Nos municipalités membres représentent près de 300 000 personnes, soit plus du tiers de la population du Nouveau-Brunswick.

-30-

Renseignements :
Frédérick Dion, directeur général
AFMNB
(506) 542-2622
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Partenaires

Partenaire PRIVILÉGIÉ

Roy Consultants

Partenaires gouvernementaux

canada   NB  FCM logo colour  SQRC COUL