Petit-Rocher, le 11 mai 2018 – L’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick souhaite remercier l’ancien ministre de l’Environnement et des Gouvernements locaux, l’Hon. Serge Rousselle, pour le travail accompli depuis son arrivée en poste en juin 2016 et est prête à collaborer avec le nouveau ministre, l’Hon. Andrew Harvey.

Le président de l’AFMNB et maire de Petit-Rocher, Luc Desjardins, souligne l’aboutissement d’un dossier crucial pour le monde municipal lors du mandat de M. Rousselle à titre de ministre : « Serge Rousselle a été un allié du monde municipal, et on se doit de reconnaître son leadership dans plusieurs dossiers, dont l’élaboration de la nouvelle Loi sur la gouvernance locale qui reconnaît finalement les municipalités comme un palier de gouvernement en bonne et due forme. Ce nouveau statut est plus que symbolique et doit se traduire par une nouvelle culture de collaboration provinciale-municipale, le Ministre Rousselle en était conscient et ce sera un legs important pour le monde municipal. Nous sommes impatients d’en discuter avec le nouveau ministre ».

L’AFMNB souhaite d’ailleurs rencontrer rapidement le nouveau ministre puisque plusieurs dossiers urgents sont présentement sur la table pour le secteur municipal néo-brunswickois, soit le partage de la taxe d’accise liée à la légalisation du cannabis ainsi que la mise en œuvre de l’Entente fédérale-provinciale sur les infrastructures qui doit inclure une collaboration soutenue avec le secteur municipal. « Le ministre devra solidifier les relations avec le secteur municipal et s’assurer que les autres ministères collaborent pour mener ces dossiers prioritaires », ajoute Monsieur Desjardins.

L’Association souhaite de plus tendre la main à la nouvelle ministre responsable du Nord, l’Hon. Francine Landry, ainsi qu’au nouveau ministre des affaires rurales, l’Hon. Wilfred Roussel, afin que le développement des régions soit à l’ordre du jour du Conseil des ministres.

À propos de l’AFMNB
L’AFMNB regroupe 50 municipalités francophones et bilingues, réparties dans six grandes régions qui s’étendent du nord-ouest au sud-est de la province. Nos municipalités membres représentent près de 300 000 personnes, soit plus du tiers de la population du Nouveau-Brunswick.
-30-

Renseignements :
Frédérick Dion, directeur général
AFMNB
(506) 547-5252
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Petit-Rocher, le 23 avril 2018 – L’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (AFMNB) comparaitra aujourd’hui devant le comité sénatorial des langues officielles afin de proposer des améliorations à la Loi sur les langues officielles, notamment en ce qui a trait à la reconnaissance du rôle des municipalités en matière de langues officielles au Nouveau-Brunswick.

Petit-Rocher, le 15 mars 2018 – L’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (AFMNB) salue la signature aujourd’hui à Fredericton de l’entente fédérale-provinciale pour la mise en œuvre du plan Investir dans le Canada.

Petit-Rocher, le 25 janvier 2018 – À quelques jours de la présentation du budget provincial 2018-2019, l’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (AFMNB) tient à réitérer l’importance de voir la ministre des Finances, l’honorable Cathy Rogers, et le gouvernement Gallant accorder la priorité à certains enjeux chers aux yeux du monde municipal et de la communauté acadienne et francophone.

Petit-Rocher, le 8 décembre 2017 – Le maire de Bathurst et membre du conseil d’administration de l’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (AFMNB), Paolo Fongemie, et le directeur général de l’Association, Frédérick Dion, ont comparu hier, via vidéoconférence, à une audience du Comité sénatorial permanent des finances nationales pour présenter les enjeux financiers pour les municipalités en lien avec la légalisation prochaine du cannabis. L’AFMNB a profité de l’occasion pour préciser ses demandes en réclamant qu’un tiers des revenus de la taxe d’accise qui sera imposée sur la vente des produits du cannabis soit retourné aux municipalités pour les aider à défrayer les coûts occasionnés par les nouvelles responsabilités.

Petit-Rocher, le 11 octobre 2017 – Le 28e Congrès annuel de l’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (AFMNB) se tiendra cette fin de semaine à Bathurst et réunira près de 200 élu.es municipaux, membres du personnel cadre et délégu.és. Sous le thème « Jeter les bases d’une véritable autonomie municipale », ce congrès sera l’occasion de discuter de plusieurs enjeux et dossiers d’actualité ainsi que de réfléchir collectivement aux pouvoirs et aux responsabilités dont disposent les municipalités pour jouer efficacement leur rôle.

Petit-Rocher, le 19 septembre 2017 – L’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (AFMNB) ne peut qu’exprimer sa déception suite à la décision du gouvernement provincial de ne pas instaurer un programme de compensation financière pour pallier en totalité au manque à gagner anticipé qu’engendrera le gel des évaluations foncières. L’assistance financière annoncée aujourd’hui par le ministre de l’Environnement et des Gouvernements locaux, l’Hon. Serge Rousselle, n’est pas suffisante et n’accordera qu’un dédommagement minimal pour éviter que des municipalités subissent une diminution nette de leurs revenus.

Miramichi, le 30 juin 2017 – Lors d’une assemblée générale spéciale tenue aujourd’hui à Miramichi, les municipalités membres de l’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (AFMNB) ont réitéré leur désaccord et ont désapprouvé fortement la décision unilatérale prise par le gouvernement provincial de décréter un gel des évaluations foncières pour 2018. Les membres de l’AFMNB ont rappelé qu’ils ne sont aucunement responsables du fiasco des évaluations foncières engendré par l’utilisation de méthodes de travail bâclées par Service NB, et ils exigent la mise en place d’un programme, ponctuel et spécifique, de compensation financière pour pallier en totalité au manque à gagner anticipé qu’engendrera ce gel des évaluations foncières.
Petit-Rocher, le 21 juin 2017 – L’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (AFMNB) s’objecte catégoriquement à la décision de la province d’imposer un gel des évaluations foncières pour l’année 2018. Cette décision, prise sans consultation aucune avec le monde municipal, a pour effet de transférer dans la cour des municipalités un problème qui a été causé par de mauvaises décisions relevant exclusivement du gouvernement provincial. Cette déresponsabilisation requiert des mesures compensatoires pour palier à la perte de revenus que cette décision occasionnera pour les municipalités et que l’AFMNB chiffre, de façon préliminaire, à plusieurs millions de dollars.

Petit-Rocher, le 15 mai 2017 – L’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (AFMNB) exprime sa grande déception suite au refus d’une majorité de citoyens des districts de services locaux (DSL) des îles Lamèque et Miscou de se regrouper au sein d’une communauté rurale.

Petit-Rocher, le 3 avril 2017 – L’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (AFMNB) dénonce les méthodes de calcul utilisées par Service N.-B. pour déterminer les valeurs foncières de certaines propriétés et accueille favorablement les mesures mises en place par le gouvernement provincial afin de rectifier la situation et pour faire toute la lumière dans ce dossier. De plus, l’AFMNB estime que le temps est opportun d’entamer une réflexion plus large et demande au gouvernement Gallant de mettre en place un processus qui mènera à une réforme de la taxation foncière dans la province.

Petit-Rocher, le 15 février 2017 – L’AFMNB se réjouit aujourd’hui du dépôt, à l’Assemblé législative, de deux nouvelles lois qui pavent la voie à une nouvelle ère pour les municipalités du Nouveau-Brunswick.