Plébiscite rejeté à Lamèque - Miscou : l’AFMNB implore la province d’en faire davantage pour favoriser les regroupements

Petit-Rocher, le 15 mai 2017 – L’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (AFMNB) exprime sa grande déception suite au refus d’une majorité de citoyens des districts de services locaux (DSL) des îles Lamèque et Miscou de se regrouper au sein d’une communauté rurale.

Ce regroupement aurait permis d’unir les forces des municipalités de Lamèque et de Sainte-Marie-Saint-Raphaël avec celles de 10 DSL pour former un nouveau gouvernement local de près de 6000 citoyens. Plus de 3500 personnes, vivant dans les DSL, qui n’ont actuellement aucun pouvoir de décision au niveau local, auraient désormais eu accès à des leviers importants pour le développement de leur communauté et pour mieux affronter les défis socio-économiques et environnementaux auxquels est confronté la région.
Le président de l’Association francophone des municipalités du N.-B. et maire de Petit-Rocher, Luc Desjardins, ne croit pas qu’il faille blâmer les citoyens qui ont voté « non » mais estime plutôt que ce nouveau refus, après celui de sa propre communauté en 2015, doit obliger la province à revoir les règles du jeu. « C’est bien documenté et l’AFMNB le répète depuis de nombreuses années : il existe une multitude de barrières fiscales et administratives qui nuisent à la faisabilité des regroupements et qui finissent par convaincre une majorité de gens à préférer le statu quo. C’est dommage pour les nombreux leaders dans les DSL et les municipalités qui ont travaillé fort pour développer une proposition réaliste et un scénario budgétaire tout à fait raisonnable. Somme toute, l’existence de ces barrières et l’absence d’incitatifs significatifs font en sorte qu’il est extrêmement difficile de convaincre une majorité de gens et de gagner un plébiscite ».

L’AFMNB a développé récemment une feuille de route pour réaliser la pleine municipalisation de la province. « Lors de la rencontre de la Table-provinciale-municipale, qui aura lieu le mois prochain, nous aborderons le dossier avec le ministre de l’Environnement et des Gouvernements locaux, Serge Rousselle, et mes homologues des deux autres associations municipales. L’AFMNB cherchera à obtenir un engagement de la province pour s’attaquer aux barrières qui freinent les regroupements et pour obtenir des incitatifs concrets. Si la province est sérieuse et souhaite continuer de préconiser l’approche volontaire, elle doit mettre en place les conditions gagnantes. À l’heure actuelle, c’est loin d’être le cas », a ajouté le président Desjardins.
Malgré le vote défavorable, l’AFMNB tient à souligner tout le travail accompli par le comité de la Table ronde communautaire, dont Bernard Noël, le porte-parole du groupe Deux îles, un groupe de personnes engagées et dévouées qui a travaillé d’arrache-pied depuis déjà plusieurs années à l’élaboration et à la promotion de ce projet de regroupement.


L’AFMNB félicite et souhaite la bienvenue aux nouveaux élu.e.s
Le 15 mai 2017 était également jour de scrutin dans d’autres communautés. Le président Desjardins en profite pour féliciter les conseillères et conseillers qui ont obtenu la confiance de leurs citoyens, ou ont été élus par acclamation, à Kedgwick, Le Goulet, Maisonnette, Saint-André, Shippagan et, tout particulièrement, aux membres du tout premier conseil de la Communauté rurale du Haut-Madawaska et leur maire, M. Jean-Pierre Ouellet.


À propos de l’AFMNB
L’AFMNB regroupe 53 municipalités francophones et bilingues, réparties dans cinq grandes régions qui s’étendent du nord-ouest au sud-est de la province. Nos municipalités membres représentent près de 300 000 personnes, soit plus du tiers de la population du Nouveau-Brunswick.
 

                                                                                  -30-


Renseignements :

Frédérick Dion, directeur général
AFMNB
(506) 547-5252
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Partenaires

Partenaire PRIVILÉGIÉ

Roy Consultants

Partenaires gouvernementaux

Canada     NB Colour