Bannière Facebook Journée de réflexionLa tragédie de Lac Mégantic a eu l’effet d’un réveil brutal pour toutes les municipalités, incluant celles du Nouveau-Brunswick et du Québec. Une prise de conscience a eu lieu et tous se sont intéressés aux enjeux pour comprendre les évènements, les causes de la tragédie et surtout, pour corriger les failles qui ont permis à ce terrible accident d’arriver. De nombreux efforts ont depuis été mis en place en collaboration entre le gouvernement fédéral, les intervenants locaux et régionaux et les entreprises du secteur ferroviaire pour améliorer à la fois les technologies utilisées (wagons-citernes, etc.), les relations et le partage d’information avec les communautés ainsi que la réglementation fédérale.

L’idée de tenir une Journée de réflexion sur la sécurité ferroviaire dans le Nord-Ouest du Nouveau-Brunswick a été lancée étant donné le nombre importants de déraillements dans cette région depuis Lac Mégantic. Les buts de cette Journée sont de poursuivre l’amélioration de la sécurité ferroviaire, diminuer les risques d’incidents et augmenter la préparation des communautés de manière à limiter les dommages (humains, physiques, environnementaux) en cas d’incidents, principalement dans le contexte des communautés de petites et moyennes tailles comme celles du Nouveau-Brunswick et de l’Est du Québec.
 
Sécurité ferroviaire
Les intervenants des municipalités, les responsables provinciaux et fédéraux ainsi que les intervenants du secteur du transport ferroviaire ont ainsi été conviés par l’Association francophone des municipalités et l’Union des municipalités du Québec à une Journée de réflexion sur la sécurité ferroviaire liée au transport de matières dangereuses.








Grands objectifs
  • faire le point sur les améliorations en matière de sécurité ferroviaire liée au transport de matières dangereuses et sur les lacunes toujours existantes, principalement pour les collectivités de petite et moyenne tailles;
  • favoriser les interactions et discussions entre les intervenants municipaux, provinciaux et fédéraux et ceux du secteur ferroviaire;
  • trouver des pistes d’action et identifier les mesures à prendre, adaptées au contexte des collectivités de petite et moyenne tailles afin de:
a) réduire les risques liés au transport ferroviaire de matières dangereuses;
b) améliorer la planification (locale, régionale, provinciale) des mesures d’urgence liées au transport ferroviaire de matières dangereuses;
c) contribuer à une meilleure préparation, formation et coordination des premiers répondants.

Programme de la Journée de réflexion
Présentations des conférenciers

Partenaires

Partenaire PRIVILÉGIÉ

Roy Consultants

Partenaires gouvernementaux

Canada     NB Colour