Le docteur Lorne-Joseph Violette est né à Saint-Léonard, le 7 septembre 1884, du mariage de Bélonie R. Violette et Sophie Smith. Le jeune Lorne fréquenta l'école du Village de Saint-Léonard et le Collège Sainte-Marie de Van Buren. Il fit ses études classiques au Collège Saint-Joseph de Memramcook et complèta son doctorat en médecine, à l'Université de Laval, en 1911. Il fut un brillant brillant étudiant et demeura premier de classe durant toute ses études. Il fut aussi très actif dans la vie étidiante de chaque institution éducative qu'il fréquenta.

Suite à ses études en médecine, le jeune docteur Violette choisit d'établir son cabinet de médecine à Saint-Léonard. Le 4 février 1913, il épousa Laura M. Ouellette de FrenchVille au Maine. Très tôt après ce mariage, il emménaga dans l'une des plus belles résidences de Saint-Léonard à l'époque. À l'occasion de la première guerre mondiale, il servit l'armée canadienne en Angleterre, en tant que chiurgien. Dans son petit journal personnel, il parle de terribles amputations dont il est non seulement témoin mais aussi practicien. Son retour à Sanit-Léonard occasionne plusieurs joyeuses rencontre d'amis.

Lorne-Joseph Violette est un médecin fort dévoué à ses patients. Il ne refuse jamais aux pauvres de la région, ses services de médecin. Lorsque le patient n'a pas d'argent, il accepte une rémunération en foin, en bois de chauffage, ou même, à l'occasion, une poule! Les personnes âgées de Saint-Léonard se souviennent du docteur Violette, qui en hver, avec son traîneau et son cheval, entreprit des visites aux domiciles des plus malades de la paroisse. Le docteur Violette travailla très fort pour le développement de son village natal et, grâce en majeur partie à son dévouement, il assura l'ouverture d'un hôpital de la Croix-Rouge à Saint-Léonard. Ses oeuvres de bienfaisance et de charité sont nombreuses et impressionnantes. Confiant en l'avenir du Village de Saint-Léonard, il entreprit les démarches qui mèneront à son incorporation. En 1920, le docteur Lorne-Joseph Violette est élu premier maire de la nouvelle Ville de Saint-Léonard. Durant son mandat, il se dédia entièrement à faire de Saint-Léonard, une municipalité moderne et folorissante.

Membre actif du Partie libéral, il est élu membre de l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick, en 1922. En tant que député provincial, il défendit avec fierté et voracité tous les dossiers d'importance pour Saint-Léonard et le comté de Madawaska. Le 16 octobre 1926, monsieur et madame Violette ont eu leur premier et unique enfant, Marie Thérèse Géraldine Jocelyne.

Partenaires

Partenaire PRIVILÉGIÉ

Roy Consultants

Partenaires gouvernementaux

canada   NB  FCM logo colour  SAIC COUL